• Introduction

image Trait.png (1.0kB)

  • L'agroécologie est un terme émergent pour désigner tout un courant du monde agricole qui se veut en rupture avec le modèle agricole dit conventionnel. Il a été définit par le Ministère de l’agriculture (2015) comme étant l'utilisation intégrée des ressources et des mécanismes de la nature dans l'objectif de production agricole. Alliant les dimensions écologique, économique et sociale, l’agroécologie vise à mieux tirer parti des interactions entre végétaux, animaux, humains et environnement.

Selon Wezel et al. (2009) il représente à la fois une discipline scientifique, un mouvement social et un ensemble de pratiques (figure ci-dessous).

Ce qu’en disent les agriculteurs :




L’agroécologie adopte une approche systémique et transdisciplinaire englobant l’ensemble du système alimentaire qui lui-même réunit les systèmes de production, de transformation, de commercialisation, les décisions économiques et politiques et les habitudes des consommateurs dans la société (Wezel et al., 2009).

image lagroecologie_une_approche_globale.png (0.1MB)
Figure 1: L’agroécologie; une approche globale, source: Wezel et al, 2009

L’agroécologie en tant que science s’est développée avec le travail des chercheurs, agronomes et agriculteurs autour de l’expérimentation à l’échelle des parcelles, des exploitations agricoles, des territoires et des systèmes alimentaires dans leurs globalité, dans le but de diminuer les impacts néfastes de l’agriculture sur l’environnement et la santé humaine.
Les mouvements sociaux agroécologiques comprennent les acteurs du développement rural travaillant sur l’amélioration environnementale, social et économique de l’agriculture et les acteurs de l’agriculture durable. Ces mouvements naissent de la nécessité de répondre à des objectifs majeurs, tels que le développement et l’agriculture durable (Wezel et al., 2009).
Appliquée à la sphère de production agricole, l’agroécologie peut se traduire par un ensemble de pratiques agricoles reposant sur l’utilisation des processus écologiques, la réduction des intrants et la valorisation de la biodiversité. Ces pratiques visent à la conservation des ressources naturelles, une gestion adaptée de la fertilité des sols et la conservation de l’agrobiodiversité (Wezel et al., 2009). A l’échelle de la production agricole, l’agroécologie implique le recours à un ensemble de techniques en synergie et ne peut être assimilée à une technique particulière.

La plupart des gens résument souvent l’agroécologie à un ensemble de pratiques agricoles écologiques, occultant totalement les côtés socio-politiques et scientifiques, qui en font partis intégrante. Elle a au début repris les codes de l’agriculture biologique.
Il est possible de réaliser un diagnostic agroécologique de sa ferme. Pour plus d’info, c’est ici!