2.3. Un effet couvre-sol :

Certaines plantes sont dotées d'un fort pouvoir couvrant, grâce à :
  • des feuilles denses
  • des tiges enchevêtrées
  • de nombreuses racines superficielles

Ces couverts végétaux contribuent à protéger la terre de l'érosion, du tassement et du lessivage. Et évidemment, ils empêchent ou limitent très fortement l'installation par semis des plantes spontanées. Cependant, ces plantes sont peu efficaces pour étouffer les adventices à racines vivaces (liseron, chiendent...).

Leur intérêt pour la faune est également important :
  • présence de fleurs attractives riche en pollen et en nectar (consoude ibérique)
  • le feuillage persistant et le réseau dense de racines abritent et protègent de nombreux animaux en hiver (insectes auxiliaires)
traitorange
Aujourd'hui, il est donc quasi systématique d'alterner successivement des cultures annuelles et des cultures intermédiaires, de façon à ce que le sol soit toujours occupé par des plantes maîtrisées.

Le choix des espèces à implanter durant l'interculture est essentiel. Il dépend de la succession de cultures et du matériel disponible sur la ferme, ainsi que des objectifs et des contraintes de la période d'interculture. Ce choix se fera également en fonction du type de sol, du mode de destruction (physique ou chimique) et du prix des semences.

Les avantages sont nombreux :

  • limite le développement des adventices en permettant au sol d'être couvert toute l'année
  • améliore l'état structural du sol en limitant le tassement, ainsi que l'érosion en hiver et lors des fortes pluies de printemps
  • limite le lessivage de l'azote, améliorant ainsi la qualité des eaux
  • favorise l'activité biologique du sol ainsi que la biodiversité qui permet la régulation biologique de certains ravageurs. La propagation des maladies est aussi ralentie
  • sous forme de légumineuse, il peut permettre de fixer de l'azote atmosphérique et de le restituer grâce aux parties mortes du couvert.

Il est également envisageable de couvrir les espaces non cultivés ! Par exemple, les allées entre les planches de culture peuvent être enherbée. Le phénomène de tassement pourra être limité. De même, les talus, bordures, haies avoisinant les parcelles sont aussi concernées !

Quelques exemples de plantes couvre-sols :
  • Alchémille, consoude rampante, origan doré, petite pervenche...
traitorange
  • Pour aller plus loin :
gabb32
Lien vers: http://www.gabb32.org/wp-content/uploads/2014/11/fiche_couverts-vegetaux_2_derniere.pdf
Fiche : Couverts végétaux en maraîchage