2.1 Les auxiliaires


Un auxiliaire de culture est donc un être vivant qui détruit les ravageurs ou atténue leurs effets.

Il s'agit souvent d'animaux consommant les ennemis des cultures (insectes comme les coccinelles, les carabes, des araignées, des vers, certains oiseaux, des chauves-souris...) ; mais on trouve aussi des parasites ou des micro-organismes (bactéries, champignons...) provoquant des maladies au sein des populations de ravageurs.

Ce sont enfin des insectes pollinisateurs, responsables de la fécondation d'un grand nombre de plantes cultivées.

Source : DicoAgroecologie
mesange
Lien vers: http://www.terrevivante.org/64-la

Les vertébrés


Ils ont des régimes variés : la plupart des rapaces se nourrissent essentiellement de petits rongeurs alors que les passereaux, comme les fauvettes, roitelets ou rouge-queues, se nourrissent de pucerons, araignées, chenilles, cochenilles, charançons, pyralesâ?¦
fleche
L'implantation de haies et de zones fleuries leur permettront de trouver des endroits pour nicher et se reproduire.


  • Les reptiles et les amphibiens :
Ils se nourrissent d'insectes.
crapaud
Lien vers: http://www.terrevivante.org/64-la
hrisson
Lien vers: http://www.terrevivante.org/64-la
  • Les mammifères :
Les hérissons se nourrissent de limaces, d'escargots, d'œufs et de larves d'insectes ravageurs. Les chauves-souris sont exclusivement insectivores (papillons divers, mouches, pucerons ailés, hannetonsâ?¦) et peuvent dévorer jusqu'à 3000 insectes par nuit (ex : pipistrelle) ! Les renards se nourrissent essentiellement de petits rongeurs (6 à 10 000 par an), de fruits, de reptiles et d'insectes.
fleche
Favoriser la présence des adultes par des zones fleuries et des haies.
trait orange

Les invertébrés

  • Les acariens & arachnides :
Les acariens dévorent certains ravageurs.

fleche
Favoriser leur présence par des zones fleuries et des haies, des tas de pierres, du bois mort, des paillis, des vieux nichoirs et en conservant des espaces enherbés en bord de parcelles, sous les haies ou une partie de prairie non fauchée

  • Les insectes prédateurs & pollinisateurs :
Les perce-oreilles, les carabes, les coccinelles, et bien d'autres coléoptères, diptères ou certains hétéroptères dévorent de nombreux ravageurs.

Les insectes, abeilles, bourdons, papillons ou syrphes assurent la pollinisation en butinant les fleurs des plantes cultivées. Ils sont aussi considérés comme des auxiliaires, bien qu'ils n'interviennent pas dans les mécanismes de régulation des populations de ravageurs des cultures.

fleche
Favoriser leur présence en implantant des haies diversifiées autours des parcelles et des plantes à floraison précoces pour nourrir les adultes et des plantes à floraison tardives pour passer l'hiver. Laisser des débris végétaux et minéraux, de la mousse... en place.

carabe
Lien vers: http://www.terrevivante.org/240-insectes-auxiliaires-les-allies-du-jardinier.htm
Carabe
bourdon
Lien vers: http://www.terrevivante.org/240-insectes-auxiliaires-les-allies-du-jardinier.htm
Bourdon
syrphe
Lien vers: http://www.terrevivante.org/240-insectes-auxiliaires-les-allies-du-jardinier.htm
Syrphe
  • Les insectes parasitoïdes :
Les insectes parasitoïdes (famille des guêpes ou des mouches) ont besoin d'un insecte hôte pour se développer lors de leur stade larvaire. Pendant leur développement les larves vont se nourrir de l'hôte sans le tuer, puis une fois leur
développement terminé elles tueront l'hôte pour en sortir.
Une grande partie des ravageurs des cultures peuvent être parasités (pucerons, cicadelles, chenilles divers, méligèthes, altises, charançonsâ?¦)

fleche
Favoriser la présence des adultes par des zones fleuries et des haies.
tableauaux
Lien vers: http://agriculture.gouv.fr/sites/minagri/files/documents/pdf/aa103_p12-21_cle0f8eaf.pdf
Dossier auxiliaires - ALTER AGRI
trait orange

Les micro-organismes (champignons, virus, bactéries, protozoaires...)

  • Les nématodes :
Ces vers microscopiques, dont certains naturellement présents dans le sol, sont parasites des larves de Coléoptères et de Lépidoptères.
  • Les bactéries :
Les bactéries, et notamment Bacillus thuringiensis, sont efficaces contre différentes espèces de Lépidoptères.
  • Les virus :
Des virus spécifiques, dont le Virus de la Polyédrose nucléaire pour lutter contre les chenilles de Noctuelle du chou, peuvent aussi être utilisés.

NBV
Lien vers: http://biojardinservices.com/jardinage-bio/articles-jardin/bio-controle-comment-utiliser-les-nematodes-auxiliaires.php
Les nématodes auxiliaires

traitorange
terrevivante
Lien vers: http://www.terrevivante.org/240-insectes-auxiliaires-les-allies-du-jardinier.htm
Insectes auxiliaires - Terre vivante

ITAB
Lien vers: http://agriculture.gouv.fr/sites/minagri/files/documents/pdf/aa103_p12-21_cle0f8eaf.pdf
Dossier : les auxiliaires - ITAB
chambreagriculture07
Lien vers: http://rhone-alpes.synagri.com/synagri/pj.nsf/TECHPJPARCLEF/12191/$File/Auxiliaires_GC_maraichage_arbo.pdf?OpenElement
Les auxiliaires des cultures : arboriculture, maraîchage, grandes cultures, 2012

ITAB2
Lien vers: http://www.itab.asso.fr/downloads/Fiches-techniques_maraichage/Auxilliaires.pdf
Les auxiliaires légumes bio

CENLR
Lien vers: http://www.agrienvironnement.org/pdf/f4.pdf
Les auxiliaires des cultures - Conservatoire des Espaces Naturels du LR